Spectacle tout public


 à partir de 12 ans  

Création 2016

Adaptation et Jeu
Stéphanie Vicat
Mise en scène
Laure Guillem
Scénographie
Claudia Jenatsch
Création Lumière
LN
Création Sonore
Cyril Giroux
Vidéo
Léonard
Costume
Cédrick Debeuf

Spectacle soutenu par la ville de Meudon

L'histoire

Seule dans une chambre, Soledad raconte. Elle cherche des réponses à l’irrémédiable absence d’amour maternel. Prisonnière de cette obsession, elle va se créer ou se recréer une identité. Soledad s’invente alors la plus extraordinaire des héroïnes maternelles : Frasquita Carasco, couturière, magicienne qui recoud les chairs et les âmes. Femme jouée et perdue par son époux lors d’un combat de coqs ; mère au destin sublime, elle va fuir vers le sud, traînant derrière elle sa caravane d’enfants, à travers une Andalousie hostile et archaïque. Le terme de ce voyage fantasmé sera pour Soledad le début de sa liberté : s’affranchir de sa mère et vivre, enfin.

 

Un roman épique et familial

Un récit épique, mais aussi un cheminement intime. Soledad est la dernière née de Frasquita Carasco. Mal nommée, mal aimée, elle se fait la conteuse de sa propre histoire. En accord avec Stéphanie Vicat, nous avons choisi de faire de Soledad une femme d’aujourd’hui, afin de rendre à cette fable son caractère universel. Nous sommes tous construits par des souvenirs familiaux réels, mais aussi par un roman imaginaire. C’est entre ces deux mémoires que notre histoire intime se forme puis se transmet. La question de la filiation est au coeur du spectacle, comme un dialogue entre une fille et sa mère rêvée. La comédienne va de l’une à l’autre. Parfois l’une déteignant sur l’autre, à la lisière de la folie.

Deux formes de libération par l'art...

Frasquita Carasco, l’héroïne maternelle possède un don de couturière magicienne qui va lui permettre de défier tous les interdits d’une Andalousie archaïque. Elle seule choisira son destin en suivant ses désirs, bafouant du même coup les codes d’une société rigide et traditionnelle. Soledad, à l’inverse des femmes de sa lignée, possède le don des mots. Avec la scénographe Claudia Jénatsch nous avons créé un espace clair où les couleurs sont écrasées par la puissance du soleil. Le spectateur est au centre de la page blanche de Soledad. 120 m2 de soie blanche et une grande boîte noire déploient leurs multiples fonctions et mystères. La boîte contient les dons et les secrets. Le tissu et les murs deviennent surfaces de projection. Nous voici dans la tête de Soledad. 

 

Informations techniques

Durée du spectacle 1h10 sans entracte.

Espace scénique minimum à titre indicatif.
Ouverture du cadre : 7 m - Profondeur de scène : 6 m - Largeur de mur à mur : 9 m - Hauteur sous grill : 4,5 m

Montage : 2 services - Equipe : 3 personnes en tournée

Devis et fiche technique complète sur demande : contact